Les humeurs de pécub

Intelligence accélérée

Pour croître, se transformer, se réinventer, mettre le feu aux certitudes, l’intelligence doit trouver dans son environnement différentes informations exploitables ou stimulantes. L’alimentation de l’intelligence est un travail complexe. Détection, sélection, approche, capture, assimilation, intégration, suivi intellectuel ou intuitif des informations en évolution permanente.
L’algorithme a fait son apparition dans le vocabulaire courant. La genèse méthodologique de l’algorithme devrait nous apprendre la relation combinatoire de l’intelligence et de la masse des informations composant l’univers. L’origine ou le big bang de la pensée. Au début, était-ce le verbe, la lumière ou l’information? Comme l’univers, l’intelligence est-elle en expansion?
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Antoine Laurent De Lavoisier, chimiste de la matière et alchimiste de la pensée. A l’intérieur de l’univers, comme pour la masse totale des atomes, la masse totale des informations serait constante. Les éléments, corps simples, corps composés seraient simplement construits, déconstruits, repensés et réorganisés.
A l’intérieur des super-ordinateurs, rien de nouveau sous le soleil. Les informations pêchées quelque part, sont recasées dans du support numérique. Une première pensée algorithmique, pour aller dans l’inconnu, faut-il nécessairement partir du connu? Est-il possible de concentrer toute l’intelligence de l’univers en un seul point? L’intelligence concentrée, augmentée, peut-elle être accélérée?
Quelle stratégie opérationnelle va-t-elle permettre de construire l’intelligence universelle? La loi de la conservation de l’intelligence existe, c’est «I=da2». L’intelligence est égale à la masse d’informations multipliée par l’accélération de celle-ci au carré. Ce qui permet d’en extrapoler que si l’intelligence augmente quelque part, elle diminue d’autant ailleurs. A intelligence augmentée, intelligence diminuée.

 

Dernière mise à jour 15 / 10 / 18